Publication Type : Bulletins

Prescripteurs qui n’exercent plus – le decembre 16

La prise en charge des besoins de patients dont les prescripteurs cessent d’être disponibles (à la retraite, suspendus ou dans l’impossibilité de remplir leurs fonctions pour d’autres raisons) suscite des inquiétudes quant à la validité de leurs ordonnances, en particulier celles pour des stupéfiants et des substances réglementées. 

  • Lorsqu’il ne leur reste plus de renouvellements, les pharmaciens peuvent évaluer les patients et prescrire si cela s’impose ou aiguiller les patients vers un.e professionnel.le de la santé approprié.e au besoin. 
  • Les renouvellements partiels et ceux qui restent d’une ordonnance sont valides. 
  • Les ordonnances de stupéfiants et de substances réglementées doivent être examinées et faire l’objet de décisions au cas par cas. 

En vertu de l’exemption à l’article 56, les pharmaciens sont autorisés à prescrire des médicaments contrôlés dans certaines circonstances. Il s’agit d’un mécanisme qui permet aux pharmaciens de répondre aux besoins à court terme de ces patients, qui devront par la suite se trouver une solution à long terme.

Les pharmaciens doivent se référer au Code de déontologie, aux Normes d’exercice et à la législation et utiliser les outils mis à leur disposition pour répondre aux besoins de patients dans cette situation.

Mises à jour importantes le decembre 16 {LIEN}

Click here to view

↑ Haut de page ↑